LES DANGERS DE SARAHAH

Internet est devenu un outil presque indispensable dans la vie de tout les jours mais cependant, il y a plusieurs dangers à éviter notamment chez les adolescents. Il est possible de faire face à ses dangers et pour cela il suffit d’agir. Cela suppose néanmoins que l’on sache quoi faire et comment s’y prendre. En effet, comment faire face au dangers sur internet ?

L’application sarahah c’est quoi ?

À l’origine de cette application il s’agit d’un développeur saoudien qui a créé ce programme pour permettre aux chefs d’entreprises de faire des feedbacks par rapport à leur travail. C’est à dire que les employés peuvent via cette application transmettre tous les problèmes qu’ils ont dans leur entreprise mais de façon anonyme.

Le chef d’entreprise reçoit tous ces messages et ne sais pas de qui ça vient mais peut répondre on va dire aux différents problèmes qu’il a dans sa société.

Les ados se sont accaparés de cette application pour envoyer également des messages anonymes, alors il s’agit de messages qui pouvait être dans un premier temps gentil, par exemple l’ado qui avait des difficultés d’aller vers une fille qui était un peu timide pour lui déclarer sa flamme. C’était des petits messages d’amour et le faisait de façon anonyme et donc pour lui c’était beaucoup plus facile. De l’autre côté sa bien heureuse ne savait pas de qui ça provenait donc le lendemain lorsqu’elle arrivait en classe elle devait regardez un petit peu à droite à gauche pour savoir qui lui avait envoyé ce message.

Des messages pouvant amener au suicide 

Il y a des messages qui peuvent être envoyées et sont beaucoup plus douloureux parce que ce sont des messages agressifs des messages d’insultes de haine qui peuvent vraiment altéré on va dire l’ado à savoir qu’ il peut arriver à  une dépression, ça peut aller jusqu’au suicide.

Un jeune qui utilisent cette application ne se rend pas forcément compte de l’impact que ça produit chez sa victime, suicide toi, saute du pont, mais toi une balle, personne ne t’aime dans la classe l’auteur de ses messages est bien conscient de ce qu’il fait de ce qu’il dit, c’est de façon anonyme donc quelque part c’est lâche parce qu’il faut savoir que sarahah veut dire franchise ici on n’est pas vraiment dans la franchise étant donné qu à la fin du message l’auteur ne met ni son nom et ni son prénom.

Il y a une fonction qui est terrible à savoir que la victime qui reçoit un message d’agressivité ne peux pas répondre c’est à dire qu’il n’ y a pas de bouton pour répondre à l’auteur donc l’ados reçoit toutes ces agressions, toute cette insulte, toute cette haine, et il ne peut rien y faire car il ne peut  même pas répondre à l’auteur, on ne peut même pas s’expliquer ou se défendre, c’est là où c’est terrible car le jeune pour encaisser tout ça il a besoin de quelqu’un pour en parler, il a besoin de ses parents ou de ses amis pour évacuer un petit peu tout ce stress tout ce mal être qui provient et bien du néant parce qu’on ne sait même pas de qui ça provient.

Donc il faut vraiment que ton jeunes après on va dire à relativiser à être moins moins lucide pour que ça lui passe par dessus la tête que ça lui rentre dans une oreille que ça ressorte par l’autre et pour qu’il n’y ait aucun aucun impact, et il y en aura toujours de toute façon parce que bon l’agressivité, l’agression comme ça laisse toujours toujours des traces donc il faut que ton jeunes puissent évacués ces choses la.

Une solution simple, la relation de confiance

Ce procédé peut avoir un impact psychologique chez la victime qui peut être vraiment terrible et donc si tu n’as pas créer une relation de confiance avec ton jeune, il ne viendra pas forcément vers toi pour te dire ça parce que il y aura de la culpabilité, le sentiment de honte qui fait qu’ il ne viendra pas te dire comme quoi il a reçu ce genre de message.

C’est très dur et très fort pour le jeune de prendre ça en pleine face c’est pour ça que c’est à toi de bien décoder ton ado de voir lorsqu’il y a quelque chose qui ne va pas.

Moi je vois avec avec mes ados à la maison lorsque quelque chose ne va pas je le sais tout de suite, dans le comportement dans la façon de s’exprimer:

  • Il parle moins
  • Il s’isole
  • Il reste un peu plus dans sa chambre
  • Son humeur est changeante
  • Il grignote plutôt que manger
  • Il a une mine triste

Donc ce que je fais c’est que je vais le voir dans sa chambre sans rentrer tout de suite dans le vif du sujet j’essaye d’abord d’établir une petite relation de confiance.

Secret, une autre application

Secret est une autre application qui a été créé aux états unis qui est une application similaire à  Sarahah, elle permet donc à une personne qui a des photos des vidéos a les poster de façon anonyme, (s’il s’agit de ses propres photos elle sera reconnus donc ce n’est plus très anonyme à part si c’est envoyer à des personnes qu’elle ne connaît pas).

Le problème c’est d’envoyer des photos ou des vidéos on va dire de façon anonyme mais d’autres personnes ça peut être ton fils ou ta fille qui fait l’objet de vidéos ou de photos qu’ils sont qui sont publiées on va dire sur les réseaux sociaux et on ne sait pas de qui de qui ça provient donc ça c’est pareil ça peut être traumatisant ça peut être douloureux et on va lire des photos ou des vidéos qui sortent de leur contexte et bien pourront dire le contraire de ce qu’elle voulait dire à la base

Conclusion: la prévention, la solution

Il faut faire très attention à toutes ces applications il faut avertir ton ado quand il se fait prendre en photo ou quand il se fait filmer aux répercussions que cela pourrais entrainer. C’est à TOI de lui dire de faire attention à ce qu’il postes sur internet car ces vidéos ou photos peuvent être récupérées à des fins néfastes contre ton ado.

Faire attention à :

  • Ce qu’il fait, les sites ou il se rend
  • Ce qu’il publie, photo/vidéo
  • Ce qu’il dit, informations personnelles

Nous sommes dans un monde qui est aujourd’hui très ouvert, tout ce qui est posté sur les réseaux sociaux ou sur internet en général peuvent être récupérées par n’importe qui, donc prudence.